Discours des voeux de Monsieur le Maire

Monsieur le Maire Thierry Andrieux et le conseil municipal ont présenté leurs vœux à la population le samedi 11 janvier 2020, dans la salle Cézembre. Voici le discours prononcé.

Madame Georgette Bréard, Maire Honoraire et 2e vice-présidente de la région Bretagne, Monsieur Thibault Guignard 1er vice-président au conseil départemental, Père Laurent Le Meilleur, Messieurs les Maires ou leur représentant, Mesdames et Messieurs les élus, les représentants de la gendarmerie, Monsieur le chef de centre et nos sapeurs-pompiers, Mesdames et Messieurs les chefs d’entreprises, le personnel communal, Mesdames et Messieurs, les enfants…

Suite à une année 2019 très compliquée socialement avec le mouvement des gilets jaunes ou les grèves sur la réforme des retraites, les conflits au Moyen-Orient de ces derniers jours ne nous rassurent pas. Après des frappes militaires qui risquent de s’embraser sur ces terres ou gît le pétrole, on abat un avion avec 176 civils par erreur dans cette période de confusion… Ailleurs, en Australie, on voit s’embraser des milliers d’hectares de forêt, embrasement causé par les conditions climatiques anormales.

L’année 2020, sera-t-elle l’année de l’apaisement au niveau national et international ? Comment va se dérouler l’année ?

L’année 2019 à Hénon fut culturelle et intergénérationnelle. La commune connut aussi des mouvements de personnel et nous y reviendrons plus tard. Mais regardons dans le rétroviseur quelques instants et observons ce qu’il s’est passé ici alors que la période actuelle est celle de la transition énergétique et sociale.

Concernant la vie municipale, et suite à de nombreuses réu-nions en commissions, en bureau municipal puis en conseil municipal, nous avons travaillé en bonne intelligence. En nous écoutant, nous avons construit, modifié ou validé des réalisations dans l’intérêt général. Et ceci, tous ensemble.

Le personnel a participé à ces réalisations et les a également mises en place. Pour cela, nous lui avons mis à disposition des outils électroportatifs électriques permettant le confort et la sécurité des intervenants ainsi que des habitants : un souffleur, une débroussailleuse et un dispositif d’arrosage électrique. Ces outils ont été appréciés par le personnel et par les habitants puisqu’ils émettent moins de bruit et aucune fumée. Ces petits investissements sont parfois vite oubliés mais améliorent la qualité de vie de chacun.

Cette transition écologique est la suite de nos investissements d’hier. Après l’acquisition de la voiture électrique, nous n’avons cependant pas pu trouver une solution d’occasion électrique pour remplacer le camion grue. C’est par conséquent un camion diesel avec un bras articulé et un caisson que nous avons choisi pour les services techniques. Lequel sera utilisé pour l’entretien de la voirie et pour d’autres fonctions.

A propos de l’effacement de réseau en amont de la rénovation de la rue jean Sio, nous avons par ailleurs choisi de remplacer nos vieux candélabres énergivores par des nouvelles générations à led qui sont en cours d’installation actuellement. Ces derniers permettront d’ailleurs d’alléger la facture de fonction-nement.

Oui, la rue Jean Sio avait besoin de cette cure de jeunesse. Il s’agit de l’une des entrées de notre bourg pour les personnes venant de Plémy, de Ploeuc-L’Hermitage ou de Saint-Carreuc. La circulation y étant assez dense, nous devions l’embellir et la sécuriser, que ce soit pour les piétons ou pour les riverains.

Il convenait de réaliser ce chantier en coordination avec la rénovation de la cour et du préau de la maison de l’enfance pour éviter de refaire deux fois le même travail. Un rond-point sur les routes de Plémy et de Saint-Carreuc ainsi qu’un plateau au Guédrain ont été créés afin de réduire la vitesse. Les piétons se trouveront donc en sécurité tout au long de cette rue dans un chemin piétonnier. La démolition de l’ancien préau et l’aménagement du parking ont, en outre, permis de mettre en valeur le patrimoine que nous redécouvrons en rentrant dans le bourg. Les travaux de ces deux chantiers sont en cours et devraient être terminés pour mars prochain.

Par ailleurs, nous avons pensé et réalisé ensemble une aire de jeux intergénérationnelle près des résidences des bouleaux et du Frêne (Ehpad), dans un endroit à l’abri des vents où circulent les enfants allant à la cantine et nos résidents qui sortent prendre l’air. Notre volonté à tous était de créer le lien social permettant la rencontre de trois générations, des plus jeunes aux personnes âgées.

Au vu de la fréquentation régulière, du sourire de tous et à l’écoute des rires des enfants, cela semble réussi !

Nous n’avons pas oublié de remplacer, également, les jeux dans la zone de loisirs qui avaient auparavant été retirés pour des problèmes de sécurité. Ce lieu est apprécié l’été, on s’y sent bien, en sécurité et à l’abri des vents, on peut y jouer aux boules et pique-niquer !

Merci de respecter ces lieux dans l’intérêt général car nous avons malheureusement vu des dégradations dans les toilettes publiques courant 2019.

La zone de loisirs, d’ailleurs, est l’espace dans lequel nous nous retrouvons le 14 juillet, à l’occasion d’un moment festif organisé par le monde associatif sous couvert du Collectif Hénonnais.

Oui, cette année encore, la vie associative a su animer notre commune avec différents évènements sportifs, culturels et festifs. Chaque bénévole, dans son association, dans la salle des sports, sur le terrain des sports, dans la zone de loisirs, dans le bourg, sur nos chemins ou à l’extérieur, a su donner une belle image de dynamisme de notre commune.

Merci de votre engagement associatif auprès des plus ou moins jeunes pour ce dévouement qui devient rare pour le plaisir de tous.

En 2019, nous avons terminé l’exposition réussie d’Alain Thomas « Un hiver flamboyant », qui a même été prolongée d’un mois. Nous avons, tous ensemble et avec le Collectif Hénonnais, reconduit cette exposition et mis en place, en étant accompagné de nombreux bénévoles et partenaires, la deuxième édition nommée « Le cantique des oiseaux ». Après avoir présenté en amont le projet à la paroisse, notamment au Père Laurent Le Meilleur, et à Monseigneur Moutel, nous avons embelli cette année l’intérieur de l’église avec une fresque de Saint-François d’Assise, sept grands drops d’oiseaux et une cinquantaine d’oiseaux ; le tout met notre patrimoine en valeur grâce à un jeu de lumière.

Notre volonté était, d’une part, d’apporter de la lumière et de la joie en plein hiver et, d’autre part, d’amener la culture au plus près du citoyen. En cela, « Le cantique des oiseaux », comme l’an dernier « Un Hiver Flamboyant », remplit ces objectifs.

A cette occasion, nous avons réalisé une rencontre intergénérationnelle entre, d’un côté, deux artistes venant de deux univers différents et, d’un autre côté, des enfants. Le premier artiste, Alain Thomas, est d’un âge respectable, vient de Vertou, est reconnu internationalement et peint la nuit sur des petits formats en intérieur. Le second, Bertrand Keravis dit Brinks, est briochin, un peu plus jeune, et graffe de jour à l’extérieur sur des murs immenses. Auprès d’eux, il y eut une centaine d’enfants de notre école communale, donc. Dans l’aire de jeux intergénérationnelle, en s’inspirant des œuvres d’Alain Thomas et accompagnés de Bertrand qui a fait preuve de pa-tience et de pédagogie, ceux-ci ont fait une magnifique fresque sur deux murs ! Merci au propriétaire privé des murs, qui se reconnaitra, et merci à vous tous enfants et artistes.

Par ailleurs, nous avons accueilli cet été et pour la première fois le festival Dell Arte. Deux spectacles liés à l’événement ont fait revivre la place du village avec le concours des commerces locaux dynamiques. Cela nous a permis de retrouver du lien social tous les dimanches soirs de l’été.

Tout ne se fait pas en un claquement de doigts : nous devons choisir des entreprises de maîtrise d’œuvre, mettre en place des plans de financement, rechercher des subventions comme des amendes de police et respecter les codes des marchés publics. Ce travail de l’ombre n’est jamais mis en valeur mais est nécessaire afin de mettre en œuvre nos décisions politiques.

Pour cela, nous avons investi dans différents logiciels comme celui de la gestion du cimetière, et dans du matériel informatique afin de se doter d'outils adaptés. Merci à l’ensemble du personnel de s’adapter à la vie de la collectivité, que ce soit la partie administrative, technique, le personnel de l’enfance jeunesse et de l’entretien des bâtiments ainsi que tout le personnel de la résidence du Frêne.

Vous rendez ce service public de proximité en répondant aux attentes de la population dans le cadre de l’intérêt général, merci à vous tous.

Continuons sur le dynamisme de la commune par quelques chiffres. Ces derniers jours, vous avez lu dans la presse les bons chiffres de la démographie de la commune et du territoire de Lamballe Terre & Mer. Selon l’Insee, en 2017, nous étions 2287 habitants et nous pensons avoir aujourd’hui dépassé les 2300 habitants au vu des 22 naissances, des cinq mariages et des cinq Pacs enregistrés cette année – et malgré 19 décès dont sept à l’Ehpad.

Nous avons instruit, avec l’aide du service urbanisme de Lamballe Terre & Mer, 13 permis de construire, 49 déclarations préalables et 69 certificats d’urbanisme ainsi qu’un permis d’aménager. Oui on construit, on rénove, on fait des extensions, on aménage sur Hénon. Notre lotissement communal est rempli aux deux tiers. A ce sujet, les cinq logements de Côtes d’Armor Habitat qui doivent voir le jour ici seront terminés pour le 1er mai. Les personnes qui sont intéressées pour une location peuvent se rapprocher de l’antenne de Lamballe ou à la mairie.

En outre, nos 27 logements locatifs sont toujours occupés et plaisent à tel point qu’en 2019, un couple de locataires a fait l’acquisition de celui dans lequel il résidait. Pour rappel, nous avons également quatre logements adaptés aux personnes âgées ou avec des problèmes de mobilité dans la rue des Sorbiers, d’où l’on peut voir une grue s’animer actuellement !

Oui les travaux dans la résidence du Frêne (notre Ehpad) propriété de Côtes d’Armor Habitat, avancent. Nous avons réceptionné l’extension côté Nord avec ses trois logements à l’étage et, au rez-de-chaussée, la buanderie ainsi que les vestiaires adaptés aux normes actuelles et aux besoins. Ces travaux très attendus depuis longtemps sont appréciés par les résidents et améliorent les conditions de travail des agents.

Depuis le 1er décembre, Sébastien Malgorn a été recruté suite à la volonté d’Agnès Déquéant de quitter ses fonctions de direction de l’Ehpad. Ils resteront deux mois ensemble lors d’une transition et je profite pour remercier à l’avance l’investissement d’Agnès durant toutes ces années.

Nos parents nous ont élevés, ils nous ont éduqués, appris à grandir et à respecter les autres. Ne les oublions pas. Respectons nos parents en les écoutant tout en les voyant vieillir chacun à leur vitesse avec bienveillance.

Concernant l’aménagement foncier débuté en 2009, la commission communale idoine, présidée par une personne nommée par le président du conseil départemental, s’est réunie, à l’instar de la Commission Départementale d’Aménagement Foncier. Elle a, alors, analysé les remarques des propriétaires ou exploitants et donné un avis. Les services extérieurs du SAGE, de la DDTM, etc… ont également donné un avis. Nous espérons que ces démarches administratives se clôtureront avant l’été 2020.

C’est notre volonté politique, mais nous ne sommes pas maîtres des décisions des services de l’Etat et du département. Actuellement, nous sommes en cours de consultation de la maîtrise d’œuvre des travaux et nous lancerons le marché pour les faire débuter suite aux échanges parcellaires. Au vu de la surface (plus de 4 000 ha), ils dureront sans doute deux années sur la commune.

Aujourd’hui, nous avons tous une pensée pour Luc Chaussinand qui est décédé la veille des vœux de l’année passée. Il s’agit du géomètre qui suivait ce chantier depuis le début. Son collègue de travail Jean Goicuria lui succède.

Nous ne sommes que de passage sur cette Terre. Relativisons et prenons du recul sur le peu de temps dont nous bénéficions. Vivons ensemble en nous respectant.

Cette année 2019 a été une année d’investissements, comme dans beaucoup de collectivités en fin de mandat. Ceux-ci représentent 1,4 million d’euros pour un budget de 1,4 million d’euros de fonctionnement avec certains projets financés à la hauteur de 80 %.

De surcroît, nous avons validé durant 2019, un plan d’aménagement du parking derrière la mairie et la démolition de l’étable de la salle. Ces travaux seront réalisés au premier semestre 2020, toujours dans les mêmes objectifs : embellir notre bourg et le sécuriser.

En 2020, nous avons décidé de réaliser une rénovation éner-gétique et un embellissement du théâtre avec le cabinet d’architecte Durand. Nous élaborerons un programme voirie similaire aux années précédentes. La date de la commission est programmée très prochainement.

Durant l’année, nous avons connu des mouvements dans notre personnel, avec des arrêts de travail dus à des problèmes de santé – bon rétablissement à eux. Francis Conesa est arrivé dans les services aux bâtiments et, actuellement, nous avons également Sabrina Conort aux espaces verts. Au vu de l’activité cette année, tous se sont adaptés au changement d’organisation et aux absences pour ces différentes raisons. Cyril Boitard a quant à lui pris une disponibilité afin de créer son entreprise. On lui souhaite bon vent dans son projet.

Voici une synthèse de l’année pour l’activité dans notre commune. Maintenant, je vais me permettre de dire un petit mot sur l’activité de l’intercommunalité Lamballe Terre & Mer où nous siégeons avec Madame Nadine L’Echelard, depuis le 1er Janvier 2017, et où les conseillers municipaux participent activement aux commissions tout au long de l’année.

Suite à la loi Notre, Lamballe Terre & Mer a été créée au 1er janvier 2017 avec ses 38 communes de Trémeur à l’est, à Plurien au nord, et jusqu'à Plémy au sud. Nous travaillons avec tous les élus du territoire dans la sérénité en se réunissant tous les mardis soirs au bureau communautaire, occasion durant lesquelles tous les maires sont conviés. Cette loi Notre nous impose le transfert de compétences comme l’eau et l’assainissement au 1er janvier 2019 des communes vers l’intercommunalité ou la compétence Gemapi de l’État vers l’EPCI.

Depuis sa création, Lamballe Terre & Mer s’est évertuée à respecter les décisions prises avant la fusion. Cela permet de travailler dans la confiance pour l’avenir.

Adopté en juillet 2019, après deux ans de travail et une très large concertation, le projet de territoire met en avant cinq orientations stratégiques : l’emploi, la qualité de vie, la proximité, la transition écologique, la solidarité et la coopération.

Il reste à traduire ces axes en actions au cours du prochain mandat. Ce sera en particulier le fait du Plan Local de l’Habitat mais aussi du schéma des services aux familles ou le Plan Climat, Air, Energie territorial.

Étant un territoire dynamique avec une démographie qui ne cesse de progresser (67 348 habitants), Lamballe Terre & Mer montre une belle vitalité. Avec 1 195 habitants de plus qu’en 2015, (plus du 1/3 de l’augmentation du département : 3 283 habitants ; + 988 pour Saint-Brieuc Armor Agglomération), l’augmentation profite à la majorité des communes sur notre territoire.

Par ailleurs, avec des nouveaux investissements conséquents, un programme de 22 millions d'euros a été réalisé sur trois ans sur le territoire :

  • Dans les équipements sportifs communautaires tels que les piscines (Lamballe, Plémy, Pléneuf-Val-andré), les salles de sports (Lamballe, Plémy, Plédéliac), la halle des sports du Liffré, les équipements sport-nature (Jugon, Trébry), qui permettent aux sportifs de pratiquer leur activité favorite.
  • Le déploiement du très haut débit est porté par le Syndicat Mégalis au niveau de la région avec la participation financière de Lamballe Terre & Mer (1,2 million d’euros est investi chaque année). L’arrivée du très haut débit numérique pour les villages de Hénon (La Villeneuve, La Braize, Clineuf et le Bosquion) est programmée en fin d’année 2020 suite aux élagages nécessaires. Des courriers signés de ma part ont été envoyés aux propriétaires afin de ne pas freiner ce déploiement dans cette zone blanche.
  • L’aménagement de la gare SNCF de Lamballe nous permet de nous rapprocher de la capitale, désormais à 2 h 08. Le déploiement du service Transport Distribus mis en service au 6 janvier 2020 sur toutes les communes peut en outre être utilisé par les administrés en réservant la veille. Ledit service favorise le déplacement vers la mer ou la terre en passant par la gare.
  • La poursuite des actions en faveur de l'environnement sur les cours d'eau, bocage, biodiversité, etc.
  • La création du nouveau musée Mathurin Méheut avec les différents partenaires et la transformation de la crèche familiale de Moncontour en micro-crèche à l’horizon 2021.
  • Des actions en faveur du tourisme sur le site Botrai, sur les chemins de randonnée, y compris le GR 34, permettent d’irriguer les touristes sur les cités de caractère comme Jugon-les-Lacs-Commune-Nouvelle ou Moncontour.
  • En souhaitant conserver les trois sites de proximité de Saint-Alban, de Jugon-les-Lacs-Commune-Nouvelle, et de Moncontour qui n’est pas oublié. Concernant ce dernier, les travaux sont en cours de réalisation sur place de la Carrière afin de permettre l’accueil des services communautaires.
  • Nous savons que les citoyens ne reconnaissent que la mairie comme première porte d’entrée du service public. Nous devons pouvoir renseigner nos concitoyens dans nos mairies sur des services communautaires, départementaux, régionaux ou gérés par l’État. Nous devons travailler avec l’ensemble des collectivités pour conserver le service public et ne surtout pas s’isoler dans notre monde rural !
  • La création de la nouvelle communauté a provoqué une harmonisation des services « par le haut » mais également un véritable « appel d’air » dans de nombreux domaines > Dans la culture avec l’antenne de l'école de musique à Sévignac, les orchestres à l'école, les interventions sco-laires, les parcours d'éducation artistique et culturelle et le réseau informatisé des bibliothèques.> Cet été, nous avons pu accueillir près de 2 000 jeunes dans les différentes structures. Nous avons mis en place des Structures d'Informations Jeunesse, mis à disposition une banque de matériel pédagogique sportif pour les écoles et les associations et pris en charge du transport et des entrées piscine pour les scolaires.> De la politique petite enfance au CIAS, l’intercommunalité intervient sur ces différentes politiques avec l’aide de la Caisse d’Allocations Familiales ou de la MSA pour les plus jeunes. Le département intervient sur l’action sociale en permettant aux personnes âgées et handicapées de rester à domicile.
  • En 2019, nous avons mis en œuvre des solidarités en adoptant le pacte fiscal et financier. Celui-ci concerne Lamballe Terre & Mer et les 38 communes qui composent l’intercommunalité.
  • Lamballe Terre & Mer intervient également sur la politique économique. 160 projets individuels ont été soutenus durant ces trois années. Cela représente une aide financière, pas toujours perçue en mairie mais bien réelle, de 730 000 € sur 29 communes. Avec l’aide de la région, 71 pass commerce et artisanat (292 000 €) ont été attribués. Deux dossiers sur Hénon en 2019 ont, en particulier, permis aux créateurs ou aux chefs d’entreprises de réaliser des travaux. Le monde agricole n’est pas oublié avec les 57 aides à l'installation agricole (171 000 €) dont quatre sur Hénon. Lesquelles ont permis d'accompagner des jeunes dans leur installation.
  • Dans cette période ou l’agribashing est répandu dans les médias, nous avons signé une convention en réunion de conseil municipal de décembre avec l’association "Les Agriculteurs de Bretagne" présidée par Danielle Even. Le but est de valoriser le travail méconnu de leurs métiers.
  • Dans le cadre de la compétence Habitat, en 2019, les aides à l’habitat (181 dossiers localisés sur 32 communes) ont représenté un budget de 546 500 € :> 165 000 € ont été investis pour les communes dans 26 logements sociaux dont cinq à Hénon> 18 500 € pour 37 dossiers pour aider les propriétaires à réaliser des travaux d’économie d'énergie > L’intercommunalité a validé 121 dossiers d’aides à l'accession à la propriété pour les primo accédant. Cela représente un montant de 363 000 €. Six dossiers de ce type ont concerné Hénon, soit 18 000 euros.
  • En 2019, une réorganisation administrative du CIAS, avec la renégociation du CPOM avec le département, permet de poursuivre la mission d’accompagnement des personnes âgées dans de bonnes conditions, tout en préservant les conditions de travail des salariés.

Voici, en quelques mots, l’action communautaire qui est au service des communes et des citoyens du territoire avec une gouvernance qui évoluera en 2020. Le nombre d’élus évoluera en effet, en passant à 69 pour renforcer le nombre d’élus dans les communes de taille moyenne.

Conclusion

Les 15 et 22 mars prochains, nous aurons la possibilité de nous exprimer dans les urnes lors des élections municipales et intercommunales. C’est un droit que certaines personnes nous envient, alors votons.

Nous invitons les 1653 électeurs de notre commune à s’exprimer. Ceux qui ne sont pas inscrits sur la liste électorale peuvent le faire avant le 7 février 2020. Les candidats aux élections peuvent déposer une liste de 19 personnes avant le 27 février 2020 pour notre commune.

Comme vous le savez, et ce n’est pas une surprise, nous avons décidé ensemble de nous représenter devant vous avec une équipe renouvelée. Notre motivation est la même afin de développer notre commune et de participer à la vie de l’intercommunalité Lamballe Terre & Mer, en nous engageant avec passion et énergie pour le bien commun pour que notre territoire reste dynamique en respectant les idées de chacun et en écoutant toute la population.

Avant de vous souhaiter mes vœux, je tenais à remercier l’ensemble du personnel qui est au service de la population, ainsi que l’ensemble du personnel de l’Ehpad qui est au service des résidents tous les jours de l’année.

Nous remercions les présidents d’associations et l’ensemble des bénévoles. Vos différentes activités, qu’elles soient sportives, culturelles et de loisirs, reflètent une image dynamique de notre commune. Et une nouvelle fois merci, au nom du conseil municipal, pour nous avoir proposé toutes ces animations pendant les expositions « Un hiver flamboyant » et « Le cantique des oiseaux » ainsi que tout au long de l’année.

Merci de respecter leurs engagements associatifs. Ils ne sont que bénévoles et c’est une denrée rare à ce jour ! Comment serait la vie sans le bénévolat ? A combien s’élèverait une activité sportive ou culturelle avec des salariés en remplacement des bénévoles ?

Nous remercions les différents partenaires qui nous accom-pagnent tout au long de l’année et pendant cette exposition. Vous avez été nombreux et généreux en 2019, en participant dans cet esprit de solidarité, à cette fête pour que celle-ci soit réussie… Soyez en remerciés.

Je ne peux pas terminer sans mettre en avant l’investissement et le travail de mes adjoints, Nadine, Jean-Luc, Jeannine et Louis avec lesquels j’ai beaucoup de plaisir à travailler tout au long de l’année.

Merci également à l’ensemble des conseillers municipaux pour leur travail durant ces 11 conseils municipaux dans l’objectif de l’intérêt général, ainsi qu’aux membres des commissions qui se sont investis durant toute l’année.

Il me reste à vous souhaiter une très bonne année 2020. Qu’elle vous apporte la joie, le bonheur, l’humour ainsi que la paix, la santé et la solidarité au quotidien autour de vos proches et des personnes les plus fragiles.