Elections municipales

Les élections municipales ont lieu les dimanches 15 mars 2020 (1er tour) et 22 mars 2020 (2e tour). A chaque fois, le bureau de vote est ouvert de 8h à 18h. Celui–ci se situe dans la salle Kerguelen (rue de l’Armel).

En raison du Coronavirus, des mesures exceptionnelles sont prises concernant la tenue du scrutin. Des points d'eau destinés au lavage des mains vous seront indiqués dans les bureaux de vote et une distance sera à respecter, entre deux citoyens. Par ailleurs, du gel hydroalcoolique sera mis à disposition de chacun. Enfin, chacun est invité à ramener son stylo noir ou bleu à encre indélébile pour signer les registres de la liste électorale.

Qui élit-on lors des élections municipales et communautaires ?

Lors des élections municipales, les citoyens sont appelés à voter pour le futur conseil municipal, qui statuera sur les affaires de Hénon pour les six prochaines années.

Par bulletin secret, ils pourront ainsi voter pour la liste de leur choix. Si au terme du premier tour, une liste obtient plus de 50 % des suffrages exprimés, alors le conseil municipal sera constitué. Si ce n’est pas le cas, un second tour aura lieu.

Le maire et les adjoints seront, par la suite, élus par les conseillers municipaux.

Concernant les conseillers communautaires, chaque liste désigne par un fléchage le nom de ses représentants au conseil communautaire de Lamballe Terre & Mer.

Qui compose le conseil municipal ?

Le conseil municipal se compose de 19 personnes inscrites sur les listes électorales de la commune.

La parité doit être respectée. Cela signifie que le conseil compte nécessairement autant d’hommes que de femmes (une différence de 1 est possible en cas de nombre impair, comme c’est le cas à Hénon).

A noter que sur les bulletins de vote, les listes peuvent comporter jusqu’à deux candidats supplémentaires (suppléants). Cela signifie qu’à Hénon, une liste peut comporter jusqu’à 21 candidats. Attention néanmoins : tout bulletin comportant un candidat barré ou des candidats ajoutés sera considéré comme nul.

De quelles pièces se munir pour voter ?

Pour voter, chaque citoyen doit apporter au bureau de vote une pièce d’identité et sa carte électorale.

Attention : si la carte électorale n’est pas obligatoire mais conseillée, la personne qui ne présente pas une pièce d’identité n’est pas autorisée à voter.

Quelles pièces d’identité peut-on présenter pour voter ?

Liste non-exhaustive, plus d’informations sur http://www.demarches.interieur.gouv.fr/

  • Carte nationale d'identité (valide ou périmée depuis moins de 5 ans)
  • Passeport (valide ou périmé depuis moins de 5 ans)
  • Carte d'identité de parlementaire (en cours de validité) avec photographie
  • Carte d'identité d'élu local (en cours de validité) avec photographie
  • Carte vitale avec photographie
  • Carte du combattant (en cours de validité) avec photographie
  • Carte d'invalidité (en cours de validité) avec photographie
  • Carte de mobilité inclusion (en cours de validité) avec photographie
  • Carte d'identité de fonctionnaire de l’État (en cours de validité) avec photographie
  • Permis de conduire (en cours de validité)
  • Permis de chasser (en cours de validité) avec photographie

Si vous ne pouvez pas vous déplacer pour voter

Dans le cas où vous ne seriez pas disponible lors d’un ou des deux tours de scrutin, vous pouvez faire établir une procuration pour permettre à une personne inscrite sur la liste électorale de votre commune de voter à votre place.

La procuration peut être établie au commissariat de police, à la brigade de gendarmerie ou au tribunal d’instance de votre domicile ou de votre lieu de travail.

Elle peut être faite sur le formulaire cartonné de demande de vote par procuration disponible au guichet de l’une de ces autorités.

Il vous est désormais également possible de préparer le formulaire depuis votre domicile grâce au formulaire accessible sur imageservice-public.fr

Vous pouvez le remplir sur votre ordinateur puis l’imprimer et l’apporter au commissariat de police, à la brigade de gendarmerie ou au tribunal d’instance de votre domicile ou de votre lieu de travail.

Pour réaliser une demande de procuration, vous devez fournir votre carte d’identité.

Bulletins blancs et nuls

Le vote blanc consiste à déposer dans l’urne une enveloppe vide ou contenant un bulletin dépourvu de tout nom de candidat. Ce type de vote indique une volonté de se démarquer du choix proposé par l’élection et est reconnu lors du calcul du résultat (séparé des votes nuls).

Le vote nul correspond à des bulletins déchirés ou annotés, qui ne peuvent pas être pris en compte dans les résultats de l’élection.

Ce que gère la commune de Hénon

  • Les compétences traditionnelles, en partie liées à la fonction de représentant de l’État dans la commune du Maire, dont les fonctions d’Etat Civil, les fonctions électorales…
  • L’action sociale : la commune a une action complémentaire de celle du Département avec le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), qui notamment gère à Hénon l’EHPAD et intervient dans les demandes d’aide sociale.
  • L’enseignement : depuis Jules Ferry, l’école primaire est communale. Or, la commune n’ayant pas à sa charge d’école primaire et maternelle publique s’est autour de l’activité périscolaire (garderie et cantine – mutualisée avec l’EHPAD) que l’action communale en faveur de l’enseignement s’organise.
  • L’entretien de la voirie communale
  • La protection de l’ordre public grâce aux pouvoirs de police du Maire.
  • La gestion du cimetière communal.
  • L’aménagement et l’urbanisme : élaboration et mise en place du Plan Local d’Urbanisme, ce qui permet au Maire de délivrer des permis de construire au nom de la commune.
  • Le logement.
  • La culture : la commune joue un rôle important à travers la bibliothèque associative (subventionnement) et le soutien au collectif hénonnais dans le cadre des deux expositions de l’artiste nantais Alain Thomas (2018–2020).
  • Le sport : la commune possède plusieurs équipements sportifs mis à disposition des nombreuses associations sportives communales.

Ce que gère Lamballe Terre & Mer

Les compétences de l’agglomération sont définies dans l’arrêté préfectoral du 23 octobre 2018. Cet arrêté fixe les nouveaux statuts qui représentent une harmonisation de l’ensemble des compétences sur le territoire à compter du 1er janvier 2019.

Les compétences obligatoires : développement économique et promotion touristique, aménagement de l’espace (Schéma de cohérence territoriale et schéma de secteur), équilibre social et habitat, politique de la ville, gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI), aires d’accueil des gens du voyage y compris les terrains familiaux, collecte et traitement des déchets ménagers.

Les compétences optionnelles : eau et assainissement, action sociale d’intérêt communautaire, construction, aménagement, entretien et gestion d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire.

Les compétences facultatives : installations de loisirs, actions sociale, d’insertion et de solidarité, actions extérieures, santé, secours et assistance, organisation de la mobilité, développement territorial et numérique, enseignement supérieur et recherche, protection des ressources naturelles et biodiversité, plans d’eau, politique sportive, politique culturelle dont enseignement musical et artistique, développement de l’usage numérique et participation à l’aménagement numérique, petite enfance, enfance et jeunesse.