Francis Conesa expose à l'Ehpad

L'employé municipal Francis Conesa est un peintre d'art singulier renommé. En août, il expose environ quarante de ses oeuvres au foyer-logement-Ehpad. Rencontre.

Francis, vous travaillez à Hénon depuis plusieurs mois en tant qu'agent des services techniques. Pouvez-vous vous présenter à la population ?

En Bretagne depuis treize ans, je suis originaire du sud de la France. Les derniers temps, j'ai travaillé au lycée agricole de Merdrignac, sur la maintenance des bâtiments. Ensuite, j'ai été pendant trois semaines au collège de Moncontour puis je suis arrivé à Hénon. Je me plais ici, on travaille bien, il y a beaucoup de choses à faire, c'est intéressant. Les gens sont, par ailleurs, sympathiques.

En plus d'être agent de la fonction publique, vous êtes aussi peintre...

En effet, j'ai commencé à peindre dans les années quatre-vingt-dix, après avoir rencontré une ancienne professeur d'histoire de l'art qui m'a montré les rudiments du dessin ainsi qu'une dame, Danielle Jacqui, qui organise des festivals internationaux d'art singulier à Aubagne. J'y ai d'ailleurs participé trois fois. J'ai aussi exposé, par exemple, dans la galerie du conseil général de la Provence-Alpes-Côtes d'Azur, située à Aix en Provence, et à l'espace Saint-Martin de Paris.

Avez vous une spécialité ?

Je fais de l'art singulier, ce qui englobe beaucoup de styles. On peut le définir comme étant des oeuvres d'autodidactes qui ne se posent pas de limites.

Vous exposez vos oeuvres, en août, au foyer-logement-Ehpad de Hénon. Pouvez-vous nous parler des tableaux présentés ?

J'expose une quarantaine de peintures qui représentent un mélange de styles. Je ne propose pas qu'une seule technique. Il paraît que je ne rentre pas dans les clous (rire), je suis totalement libre et ne peins que pour le plaisir. J'apprécie que les oeuvres soient variées et qu'il y en ait pour tous les goûts.

Êtes-vous satisfait de l'accueil de vos tableaux ?

J'ai su que les résidents, dont certains sont venus me parler, et les employés apprécient cette exposition. Ils trouvent les tableaux colorés. Lesquels apportent de la gaieté.

Prévoyez-vous d'autres expositions ?

Disons que je lance un appel à tous les Ehpad du secteur car je serais ravi d'y exposer mes oeuvres. A ce sujet, j'insiste sur le fait que mon but n'est pas de vendre mes tableaux, simplement de partager. Je les vendrai lorsque je serai à la retraite (rire).