Voeux du Maire

Le vendredi 11 janvier 2019, Monsieur le Maire de Hénon, Thierry Andrieux, a présenté ses vœux à la population dans la salle Cézembre. La première adjointe, Madame Nadine L’Echelard, est également intervenue.

Bonjour et bienvenue à toutes et à tous,

Madame Georgette Bréard, Maire honoraire et vice-présidente de la région Bretagne, Monsieur Jean-Luc Couellan, le vice-président en charge des ressources humaines à Lamballe Terre & Mer, Madame Delphine Martin, conseillère départementale, Messieurs les maires ou leur représentant, Mesdames et Mes-sieurs les élus, les représentants de la gendarmerie, Monsieur le chef de centre et nos sapeurs-pompiers, le personnel communal, Mesdames et Messieurs …

Suite à une année 2018 très agitée, le mouvement de contestation des gilets jaunes prouve le mal être d’une partie de la population qui a l’impression de pas être écoutée avec des difficultés pour clôturer les fins de mois. Conscient que des réformes sont nécessaires afin de rendre une équité entre les français, de la méthode et de la pédagogie doivent s’appliquer et du temps sera nécessaire. Les dégradations et les agressions physiques et verbales que nous avons vues ces dernières semaines à travers toute la France ne sont pas acceptables. Cette destruction de biens publics coûte une fois de plus aux citoyens qui demandent de maitriser la fiscalité. Le droit à manifester existe et doit être préservé mais dans le calme, la sérénité et le respect des biens et des personnes.

L’année 2019, sera-t-elle l’année de l’apaisement et de l’écoute avec le grand débat national qui va être lancé la semaine prochaine ? Un cahier de doléances est accessible à l’accueil de la mairie et nous mettrons tout en œuvre pour remonter ces dernières au plus haut niveau de l’état.

En tant qu’élu, comme tous les hommes et femmes, je constate que la nature nous a donné deux oreilles et une langue, c’est pour écouter deux fois plus que l’on ne parle. Cela reste valable pour le gouvernement et les différentes directions parisiennes.

Lamballe Terre & Mer

Forte de ses 40 communes et de ses 69133 habitants, la collectivité issue de la fusion des anciennes EPCI a eu une année très dense en 2018 avec 16 conseils communautaires et une réunion hebdomadaire du bureau communautaire composé de tous les maires. Les élus et agents travaillent main dans la main pour proposer un service de qualité à la population.

L’année 2018 a été l’année de l’harmonisation des services, de la validation des statuts qui cadre le domaine d’intervention avec quelques transferts de compétences vers les communes, mais avec une neutralité budgétaire pour ne pas impacter les budgets des collectivités. Le service public est maintenu avec nos lieux de proximité. D’ailleurs, fin 2019, le site de Moncontour regroupera en un seul lieu tous les services qui étaient répartis dans différents bâtiments.

Suite à la Loi Notre, nos parlementaires avaient voté le transfert de compétences eau et assainissement vers les intercommunalités, au 1er janvier 2019. Lamballe Terre & Mer exercera donc la compétence sur l’ensemble du territoire. En fin d’année 2018, le conseil municipal a validé les tarifs 2019 avec une harmonisation en plafonnant les variations de tarifs à 10 euros par an pour une facture d’un volume de 100 m3 sur l’eau potable et l’assainissement collectif.

Le passage de l’intercommunalité en agglomération suite à la création de la commune nouvelle Lamballe Armor n’a pas d’impact sur les compétences, la plus-value sera d’ordre financière qui nous permettra d’harmoniser encore mieux les compétences, de proposer un service public de qualité et de financer les prochains investissements.

Avec la problématique de pénurie de médecin au niveau national, notre territoire intercommunal n’est pas épargné. La prise de compétence santé par Lamballe Terre & Mer a incité le conseil communautaire à missionner un cabinet de recrutement « Appel Médical Search » pour rechercher sept médecins donc quatre en urgence pour le sud du territoire dont Hénon.

Afin de se projeter sur l’avenir, nous avons travaillé depuis plusieurs mois sur le projet de territoire avec une vision à l’horizon 2032. Plus que jamais, vous avez votre mot à dire ! Avant de définir notre projet de territoire, il est indispensable de permettre au plus grand nombre d’exprimer ses idées. Ainsi, accompagnés par le cabinet-conseil spécialisé Auxilia, les élus de Lamballe Terre & Mer engagent une phase de concertation en ce premier semestre 2019. Quel devenir pour notre territoire d’ici quelques années et surtout, quel territoire voulons-nous construire dans ce contexte climatique ? Quels projets mettre en place pour améliorer au quotidien notre vie dans nos communes ? Quels impacts sur l’emploi, la formation, sur l’activité économique, le logement, les transports, les loisirs, notre alimentation, notre environnement, la santé et l’éducation de nos enfants ?

C’est, là, toute la réflexion engagée par notre communauté d’agglomération, avec la démarche Lamballe Terre & Mer 2032. Celle-ci vise à répondre aux grandes questions que l’on se pose et à la façon dont nous pourrons y répondre ensemble au cours des 10 à 20 prochaines années. Ceci nous concerne - toutes et tous, jeunes et plus âgés - en tant qu’habitant, salarié, bénévole, entrepreneur ou tout simplement amoureux de notre territoire.

Parce que la réussite de ce projet commun ne se fera pas sans y associer le plus grand nombre de citoyens, chacun pourra s’exprimer sur son quotidien, sa vision du territoire et ses attentes. Un questionnaire sera disponible jusqu’à début mars sur internet sur lamballe-terre-mer.bzh/2032. Ce questionnaire sera également transmis dans chaque foyer du territoire accompagné d’une enveloppe T (pré-timbrée).

En parallèle, des ateliers auront lieu au premier trimestre, avec des acteurs du territoire, des jeunes, des élus. L’ensemble des idées sera ensuite présenté lors d’un forum qui aura lieu avant l’été.

En cette période agitée, la population a besoin de transparence et comme le disait le président Loïc Cauret, nous aurons besoin de pédagogie afin d’éclaircir qui fait quoi dans nos collectivités et donner plus de transparence à nos administrés.

Mais la mairie restera toujours la première porte du citoyen et nous savons qu’il y est très attaché au vue de la participation aux élections municipales.

Hénon en 2018

Concernant l’activité communale, nous avons réalisé des travaux programmés que nous vous avions présentés aux vœux de 2018. Nous nous sommes ainsi réunis à plusieurs reprises lors des réunions de conseil afin de valider des projets et faire avancer les dossiers en cours.

Les travaux d’aménagement du cimetière avec les sanitaires et l’abri ont été réalisés, pilotés par L’architecte Juguet de Lamballe. Ils ont été terminés pour la Toussaint et ont été suivis par Monsieur Louis Le Hérissé, adjoint.

Au vue de la situation sur la commune, l’EPCI a formulé le souhait de rechercher un médecin pour Hénon. Nous avons donc pris la décision de rénover l’ancien local bain douche pour le transformer en cabinet médical. L’entreprise La Hénonnaise a répondu à notre besoin. Louis Le Hérissé supervise ces travaux qui devraient se terminer en début d’année 2019.

En concertation avec la commission correspondante, un pro-gramme voirie a été proposé au conseil municipal et nous avons réalisé un beau programme de plus de 3,6 km (137 000 euros). C’est en fait via le service commun voirie de Lamballe Terre & Mer que dix communes ont profité d’un appel d’offres permettant de maîtriser les coûts. Sous la houlette de Jean-Luc Mahé, ces travaux se sont terminés avant l’hiver et nous avons profité de ces tarifs pour supprimer les dos d’âne en pavés autour de l’église qui provoquaient plus de bruyance que d’efficacité.

Jean-Luc Mahé, adjoint, a aussi géré la conception et la réalisa-tion de chemins piétonniers à Beau Soleil, afin de sécuriser les piétons. Ces travaux avaient été demandés par les riverains lors de nos visites de quartiers en cours d’année 2017.

Étant attentifs à la sécurité, le radar pédagogique a par ailleurs été déplacé à différents endroits au cours de l’année afin de vérifier l’efficacité de ces dispositifs mis en place.

Les travaux d’extension et de restructuration de l’Ehpad, suivis par l’adjointe Jeannine Routier, ont débuté avant l’été 2018. Même si la commune n’est pas maitre d’ouvrage, nous supervisons le projet. La première phase de démolition et de construction de l’extension en partie nord devrait se terminer avant l’été afin de pouvoir déménager les résidents dans les nouveaux logements et commencer la destruction et l’extension côté est. Nous rencontrons régulièrement le propriétaire Côtes d’Armor Habitat et les techniciens du Conseil Départemental et de l’ARS (agence régionale de la santé), co-financeurs de l’Ehpad. Ces travaux ont été planifiés sur trois années pour impacter au minimum le fonctionnement et la vie des résidents.

A noter que l’action sociale de cet établissement n’est pas la seule action du CCAS. Nous accompagnons les personnes en difficultés, handicapées ou âgées, avec l’aide de l’assistante sociale et les services du CIAS de Lamballe Terre & Mer.

En outre, avant de transférer la compétence eau, nous avons effectué la deuxième tranche de travaux sur les réseaux d’eau potable. Des remplacements de canalisations et la mise en place de réserves incendie ont été réalisés par l’entreprise Satec de Bourseul. Il reste la clôture des réserves incendie à réaliser en début d’année. Ces travaux ont été suivis par Jean-Luc Mahé, adjoint.

Je remercie l’ensemble des financeurs au nom du conseil municipal, le Préfet pour les dotations de l’Etat, l’agence de l’eau et le SDAEP pour les subventions allouées en 2018.

Concernant l’aménagement foncier débuté en 2009, la commission communal d’aménagement foncier, présidée par une personne nommée par le président du conseil départemental, s’est réunie au premier semestre 2018 afin d’analyser les remarques des propriétaires ou exploitants. La commission a donné un avis. Les services extérieurs du SAGE, de la DDTM, etc ont également donné le leur durant le deuxième semestre. Et ce n’est que le 27 décembre dernier que nous avons reçu l’arrêté du Préfet sur l’avis de ses services. Au cours de cette l’année, nous serons amenés à programmer de nombreuses réunions. La CCAF se réunira notamment le 29 janvier prochain afin d’aboutir à l’automne 2019 aux échanges de parcelles officiels et au lancement des travaux connexes.

C’est notre volonté politique, mais nous ne sommes pas maitres des décisions des services de l’Etat et du département.

A ce sujet, nous avons appris avec tristesse la disparition de Luc Chaussinand, qui est décédé brutalement durant son som-meil dans la nuit du 9 au 10 janvier 2019, des suites d’une embolie pulmonaire. En presque 10 ans, il a rencontré de nombreux propriétaires et exploitants. Je sais que pour nombre d’entre vous, Luc restera à jamais une personne remarquable.

Concernant notre vie associative régulée par l’adjointe Nadine L’Echelard, elle a été dense en 2018, avec de nombreuses manifestations organisées par les associations. Le Collectif Hénonnais, déjà habitué au 14 juillet et au Téléthon, a aussi porté l’exposition « Un Hiver Flamboyant ». Elle a, parallèlement, mis en place une dizaine d’animations lors des week-ends des fêtes de fin d’années. Merci à vous tous de nous proposer ces animations qui reflètent le dynamisme de notre commune tant appréciée ! Merci de donner de votre temps pour offrir du plaisir aux visiteurs.

À propos du personnel communal, il y a eu des mouvements en 2018.

Suite à la mutation de Thierry Poisson vers la ville de Saint-Brieuc en 2017, nous avons recruté Marc Couppey qui termine sa carrière militaire des sapeurs-pompiers de Paris en étant en détachement au sein de notre service espaces verts. Avec Ludwig, qui va intégrer la collectivité en 2019 au terme de son contrat d’avenir de trois ans, ils vont embellir notre commune.

Le transfert de la compétence eau et assainissement à Lamballe Terre & Mer a provoqué les départs de Franck Le Mener et de Pierre Le Loarer vers l’intercommunalité. Nous avons donc recruté, depuis le 2 janvier 2019, un nouveau directeur des services techniques, à savoir Fréderic Gicquel, qui nous vient de Saint-Brandan. Bienvenue à toi, Frédéric.

Depuis plusieurs mois, Christian Charpentier, agent des services techniques, a des soucis de santé et est remplacé par Ludovic François. Bon rétablissement à Christian et bon courage a lui pendant cette période difficile.

Suite à la demande de disponibilité d’Angélique Verde, nous avons accueilli Laëtitia Le Meur qui complète son temps de travail avec Quessoy. C’est le deuxième agent, avec Cyril Boitard, que nous mutualisons avec cette commune voisine. Laetitia travaille à la garderie et à la bibliothèque où elle renforce l’intervention des bénévoles.

Depuis mi-novembre, William Debove est revenu dans les services administratifs, où il y avait passés cinq ans entre 2007 et 2012. Après avoir pris le poste de secrétaire général à Trégomeur en juin 2012, et être passé par Evran, il succède à Martine Robert, qui était à ce poste depuis 1981.

Martine a fait valoir ses droits à la retraite pour être auprès de Georges et profiter de ces petits-enfants. Merci Martine pour ton professionnalisme pendant toutes ces années.

Nous n’oublions pas le personnel toujours en place, Patricia, Soizic et Olivier à l’administratif ; Rémi aux services techniques et Corinne, Christelle et Célia à l’enfance-jeunesse. Au vue de l’activité cette année, tous se sont adaptés au changement d’organisation et aux absences.

Concernant l’activité de l’urbanisme, 30 demandes de permis de construire, 42 demandes de déclarations préalables, et 37 de-mandes de certificats d’urbanisme ont été déposées en mairie. Nous avons constaté une augmentation de permis en 2018, due notamment à la vente de lots dans le lotissement du Guédrain. Il reste aujourd'hui huit emplacements sur 22 de disponibles. Il nous faudra penser sans doute à l’éventualité d’un autre lotissement à l’avenir.

Cette année, nous avons eu vingt naissances de moins que l’année passée, mais plus de mariages et de nombreux Pacs. Nous en verrons probablement les effets cette année ou l’année prochaine ! Au total, ce sont 18 naissances, 22 décès, 10 mariages, et 14 PACS qui ont marqué l’année 2018.

Trois couples sont revenus en mairie pour leurs noces d’or : André Morel et marie France, André Rio et Marie Thérèse et Alain Lainé et Jacqueline.

En début d’année, vous avez accueilli les agents recenseurs qui ont permis d’ajuster le nombre d’habitants via l’Insee. Et selon eux, en 2019, la population totale hénonnaise a été évaluée à 2282 habitants dont 45 à l’extérieur (étudiants etc..) ce qui donne une population municipale à 2237 Habitants soit 11 de plus que l’année passée. Nous continuons de progresser. C’est un bon signe pour notre commune que de connaître cette progression démographique.

La preuve qu’il fait toujours bon vivre à Hénon !

Hénon en 2019

En ce début d’année, nous serons nombreux à passer nos week-ends dans notre Petit Théâtre qui a besoin de travaux pour l’isoler et le rajeunir. Nous avons déjà contacté l’Adac (agence départementale d’accompagnement des collectivités) afin de nous accompagner dans ce projet. Une cure de jouvence est nécessaire pour cet équipement culturel apprécié des spectateurs et des artistes.

Juste à côté du théâtre, entre la résidence des bouleaux et la pharmacie, l’aire de jeux intergénérationnelle verra le jour afin de regrouper les jeux pour les petits et les moins jeunes. Nous rénoverons également les toilettes publiques attenantes en les rendant accessibles à tous. Nous n’oublions pas non plus de remplacer nos jeux dans l’aire de loisirs qui est de plus en plus utilisée par les familles y passant du bon temps l’été en toute sécurité. Les parents et les enfants nous sollicitent régulière-ment.

En 2019, nous n’aurons pas de programme voirie car nous allons aménager la rue Jean Sio en sécurisant cette voie et en la rénovant. Celle-ci a en bien besoin. Une étude a été lancée avec l’aide de l’Adac afin de trouver des solutions pour diminuer la vitesse et aménager les carrefours.

Ces travaux devront être réalisés en cohérence avec l’aménagement de la cour de la maison de l’enfance. Les deux préaux vont être remplacés par un seul préau dans le but de moderniser cet équipement rénové en 2014 et de jouer sur la transparence, avec pour objectif sa mise en valeur. Nous souhaitons aussi améliorer et sécuriser l’accès qui pourrait être desservi par le parking de la rue Jean Sio dans lequel une ré-novation est également prévue.

Par ailleurs, nous avons réalisé la rénovation des rues adjacentes lors des années passées et nous devrons continuer en aménageant la rue de Belle Issue, en cohérence avec l’urbanisation des parcelles, afin d’éviter l’étalement urbain. Nous devrons proposer un projet global, en prenant en compte la circulation des enfants et des parents sortant de l’école et en améliorant l’éclairage public.

Pour ces quatre projets, deux subventions avaient été fléchées dans le contrat de territoire, qui nous donne une contrainte de temps de réalisation car ils doivent être terminés en 2020. Nous avons sollicité les fonds européens et régionaux via la « CUP » du pays de Saint-Brieuc, pour financer en grande partie l’aire de jeux intergénérationnelle. Et concernant la rue Jean Sio, nous avons sollicité le conseil départemental pour la bande de roulement, et nous allons solliciter l’Etat dans le cadre de la Dotation d’Etat des Territoires Ruraux.

En 2019, nous lancerons le marché de travaux connexes de l’aménagement foncier et nous solliciterons des fonds européens, régionaux et départementaux afin de ne pas plomber notre budget.

Avant de vous souhaiter mes vœux, je tenais à remercier l’ensemble du personnel qui est au service de la population, ainsi que l’ensemble du personnel l’Ehpad qui est au service des résidents tous les jours de l’année.

Je remercie les présidents d’associations et l’ensemble des bénévoles. Vos différentes activités, qu’elles soient sportives, culturelles et de loisirs, reflètent une image dynamique de notre commune. Et une nouvelle fois merci, au nom du conseil municipal, pour nous avoir proposé toutes ses animations pendant l’exposition « Un Hiver Flamboyant ». Vous avez été nombreux et généreux en 2018, dans un esprit de solidarité, pour que ces fêtes soient réussies. Soyez en remerciés.

Je ne peux pas terminer sans mettre en avant l’investissement et le travail de mes adjoints, Nadine, Jean-Luc, Jeannine et Louis, avec lesquels j’ai beaucoup de plaisir à travailler tous les lundis soirs. Merci également à l’ensemble des conseillers municipaux pour leur travail durant ces 11 conseils municipaux dans l’objectif de l’intérêt général, ainsi qu’aux membres des commissions qui se sont investis durant toute l’année.

Il me reste à vous souhaiter une très bonne année 2019. Qu’elle vous apporte la joie, le bonheur, la paix et que la solidarité soit au quotidien autour des personnes les plus fragiles.

Intervention de Madame Nadine L’Echelard, adjointe

Mesdames, Messieurs,

Je vous adresse à toutes et tous mes meilleurs vœux pour la nouvelle année. Le Collectif Hénonnais, qui regroupe toutes les associations communales, a depuis longtemps la volonté de dynamiser la vie sur notre territoire. Avec le soutien de la municipalité, ses membres s’évertuent incessamment à donner de leur temps et de leur énergie à l’ensemble des habitants. Les animations autour du 14 juillet ou le Téléthon ne seraient par exemple rien sans eux. Créatifs, ils ont souhaité, cette année, innover en proposant une exposition culturelle marquée également par de multiples animations du 15 décembre au 18 janvier.

Les enfants de l’école ont ouvert les festivités en proposant des chants, puis se sont succédés : marché de noël, balades en calèches, spectacle de feu, concerts dans l’église, photos avec le père noël, boum pour les enfants, balade contée, récital de la fanfare de Plémy, animation pizza, spectacle comique de Jeanne et Gabrielle au théâtre, chorale Centre Armor, fouée du sapin brûlé…

Les associations et les bénévoles se sont ainsi relayés pour offrir à tous des temps de convivialité et de bonne humeur pendant les fêtes, dans le cadre de l’exposition « Un Hiver Flamboyant » dont la municipalité de Hénon se félicite.

De concert avec l’école communale du Sacré-Cœur et les établissements scolaires de Lamballe Terre & Mer, nous croyons en l’éducation culturelle. Surtout, la culture ne doit pas être accessible uniquement dans les plus grandes villes des Côtes d’Armor. Nous voulons qu’elle le soit partout, pour tous, y compris dans ce que nous appelons, pour simplifier, les campagnes. La vitalité hénonnaise est également indissociable de celle de nos entreprises locales. Depuis la cérémonie des vœux de 2018, pendant laquelle nous avions effectué un coup de projecteur sur l’économie, notre centre-bourg retrouve ses couleurs. Les chefs et gérants actuels ne modèrent, à aucun moment, leur dynamisme.

Nous, élus, nous avons pour objectif de les accompagner pour la reprise du commerce de proximité qui fait en partie notre identité. C’est pour cette raison que nous avons installé la galerie d’art dans un local commercial vide. Partenaires de notre projet, La chambre des métiers et de l’artisanat a délocalisé pour la première fois une réunion de bureau sur Hénon et propose aux commerçants et artisans sur janvier deux réunions pour s’adapter au numérique.

Notre projet ambitieux nous a permis également de valoriser notre patrimoine et de renforcer l’image de notre commune. Les œuvres d’Alain Thomas seront encore disposées autour de l’église ainsi que sur les vitrines des commerces jusqu’au 3 mars 2019. Une série de 30 fine arts du peintre nantais sont, par ailleurs, visibles dans la galerie d’art éphémère. A ce jour, nous avons comptabilisés dans la galerie plus de 2000 visiteurs, costarmoricains, bretons, et de diverses régions de France. Et les messages laissés dans le livre d’or témoignent de la satisfaction et de l’émerveillement de tous. Enfin, une autre exposition dédiée à l’enfance jeunesse, accueille sur janvier et février les classes de notre territoire, avec l’appui d’ateliers artistiques et scientifiques.

Je souhaite remercier Tony, Amélie, les deux Chrystèle, Jean-Michel qui ont multiplié avec moi les réunions de travail, et qui se sont mobilisés chaque week-end. Merci à vous, Mesdames et Messieurs les présidents d’associations, et tous vos bénévoles qui ont fait de toutes ces animations une belle réussite, vous faîtes rayonner notre commune !

Nous souhaitons maintenant vous parler de notre jeunesse et vous présenter une nouvelle association. En effet, un petit groupe de jeunes Hénonnais ont lancé l’association Les Jeunonais en février 2018. Ils prennent ainsi la suite des Copains Eno Nait, qui était en sommeil depuis quelques années. Autour de leur président déjà bien connu de vous tous pour son investissement associatif, Antoine Bouder, ils se sont très vite structurés en un bureau dynamique.

Suivis par une trentaine d’adhérents, tous âgés de plus de 16 ans et qui fourmillent d’idées, ils ont pour but de créer de l’animation communale, de réaliser des manifestations conviviales mais aussi créer du lien intergénérationnel.

Après plusieurs mois d’observations, de participation à la vie communale, de formations diverses et variées, ils ont lancé leur premier événement en novembre dernier : un repas à thème intergénérationnel, avec l’aide des agriculteurs et des commerçants. La population, heureuse de voir la jeunesse reprendre le flambeau, a répondu présente, et ils ont formidablement assuré une soirée conviviale dans la bonne humeur pour plus de 460 con-vives. Pour 2019, ils réservent encore bien des surprises et veulent faire renaître une fête qui rappellera des souvenirs à beaucoup d’entre vous, sur le site de La Brousse. Bravo et Soyez les bienvenus parmi les associations hénonnaises, nous avons tous besoin de votre bonne humeur et de votre dynamisme !

Je terminerai mon propos en félicitant deux personnes : Antoine Le Diguerher (vice-président des Jeunonais) qui a intégré le corps des sapeurs-pompiers de Hénon le 1er décembre 2018 et Vincent Eon, membre quessoyais des Jeunonais passionné par la vidéo. Certains parmi vous, connaissent déjà ses nombreuses vidéos où Vincent met en valeur le travail du monde agricole. A Hénon, il s’est déplacé toute l’année avec son drone et son appareil photo sur les diverses manifestations associatives, et nous a offert un magnifique film, qui présentera désormais Hénon sur le site internet, et les réseaux sociaux. Merci et Bravo Vincent !